le bloguamimi

entrez, entrez!

  • Accueil
  • > Recherche : broderie veronique arnoul

24 septembre 2012

La Broderie Blanche, comment ça marche????

Classé dans : Général — mimidou77 @ 18:49

Dimanche 23 septembre, 2h30 d’atelier BB avec Véronique Arnoul, MOF reconnu; je donne tout de suite son site:

http://www.veronique-brodeuse.ernoul.fr/broderies.php , elle fait des merveilles…

dans l’absolu, je devrais apprendre à faire ceci:

voir l'image en grand

 

sauf que moi, c’est un G que j’ai choisi, sans fleurs ni fioritures et que je débute…

Nous sommes 6 appliquées assises en rang d’oignon sur des bancs, équipées d’un tambour sur pied, d’une  toile de lin très fine (22 fils je crois me souvenir), d’une aiguille à quilter toute fine et de Coton Special Broder N°30 de DMC, blanc bien sûr.

Je vais me distinguer en commençant par casser la vis du tambour en la serrant, la force est avec moi, tout le monde me dévisage…pourtant il restait 1 bon cm à resserrer, zut…

mes copines de droite se connaissent et vont passer l’atelier à se raconter leur accouchement, difficile pour l’une, récent pour l’autre si j’ai tout compris; les 3 autres qui sont venues en groupe sont tétanisées par la recommandation de Véronique de faire des points de 2 mm…ça ne semble pas compliqué mais il y a une de ces dames qui va passer 2h à stresser parce que ses points font 1.5mm voire 1 mm…

Bon moi, je n’ai personne à qui parler alors j’attaque:

033

d’abord on fait des petits points sur la ligne dessinée, des points de 2 mm environ, (ça vous avez retenu, je présume) espacés d’un seul fil de toile; puis on recouvre ces points en quinquonce en piquant dedans au milieu puis en enjambant l’espace laissé au 1er tour entre deux points; on recouvre comme ça tous la série des premiers points de 2 mm par une deuxième série de points de 2 mm toujours décalés entre eux (pour qu’il n’y ait pas de petit creux quand on recouvrira)

Puis on fait le bourrage: des points lancés de 1 à 1.5 cm de long posés les uns à côté des autres à l’intérieur des points avant précédents, bien serrés pour remplir, on les voit sur la photo en haut de la lettre…ça se corse dans les courbes et surtout aux pointes du dessin
036

Ensuite, toujours pour préparer la broderie finale (à ce stade je n’écoute plus celle qui stresse sur la longueur de ses points ni les deux accouchées qui en sont à l’expulsion du placenta) je me concentre sur la finition du bourrage: on fait de longs points lancés les uns à côté des autres dans la longueur de la partie de l’initiale sur laquelle on travaille; ces longs points vont lisser le travail de remplissage, le rendre le plus homogène possible avant de recevoir le point final, le seul qui restera visible;  c’est la partie supérieure de la verticale  sur la  photo ci-dessus

Et là, ça fait bien 2 heures qu’on s’use les yeux sur notre blancheur,  on commence seulement le point de « bourdon »; on recouvre le rembourrage très régulièrement en tirant bien le fil et perpendiculairement aux fils du dessous…pas facile de faire ça bien régulièrement…

037

 

idéalement, ça doit former sur les bords une ligne bien nette, bien régulière…j’en suis loin…

mais c’est mieux que mes voisines qui ont fini d’accoucher,  mais ont loupé une explication et ont foiré totalement leur point de bourdon!  elles ont fait des points lancés côte à côte au lieu d’envelopper la totalité du bourrage….sont mal barrées pour leur épisiotomie!!!

 

On se quitte fatiguées (des yeux), cramoisies de concentration et fort contentes de cet atelier très instructif

A moi de finir mon initiale; le G de Micou a intérêt à être réussi si je veux pouvoir l’offrir en cadeau…

 

A plus pour le cartonnage! Calypso vous salue bien…

001

 

Créa-Nesse |
Entre 16 & 17 |
Le SCRAP de Val |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cacartonne
| tdbaerofly
| lepilotedelextreme